Beurre de pommes

13 octobre 2017

Tabarnak, c'est tu bon ça !!!!

J’aime la cuisine au BEURRE, le film, mais surtout le BEURRE, celui qui fait luire les pâtes, celui qui roussit dans la poêle pour se transformer en BEURRE noisette, celui qui est au lait cru et absolument magnifique sur du pain grillé. Et j’ai toujours mis un peu de BEURRE en préparant ma compote de pommes, ma grand-mère qui ne sait pas cuisiner sans  sa livre de BEURRE, m’a fait tomber dans une marmite de BEURRE quand j’étais petite, je n’en suis jamais sortie. Elle faisait son BEURRE, qu’elle barattait et moulait dans de jolis moules en bois, et en vacances chez elle, je l’accompagnais vendre le BEURRE sur le marché. Ok, mon histoire c’est un peu Pérette et son pot à lait, ! Mais j’en suis sûre, j’ai du sang normand qui coule dans les veines. La cuisine a cela de bien, mais de très factice, qu’en fonction de nos goûts on peut se construire un arbre généalogique, et s’inventer une famille. Un tonton italien pour les pâtes, une cousine suédoise pour le gravlax, une grand-mère bretonne pour le beurre salé (celui avec les cristaux de sel à l’intérieur), tout un voyage ! Le beurre de pommes serait donc né d’une rencontre fortuite d’une charmante bretonne de Plounévez-Moëdec (pas pu résister !), répondant au doux prénom de…Allez tiens, Soizic ; et d’un éleveur d’orignal québecois installé près de Notre Dame des Sept Douleurs (pour de vrai, ça existe !) qui s’appellait Isidore Lachance. Comme dans les belles histoires, Isidore et Soizic se marièrent et eurent beaucoup d’enfants, tout en cuisant du beurre de pommes dans un chaudron. C’est en réalisant une simple compote de pommes confites au sirop d’érable et au beurre, chacun refusant de renoncer à son délice (le beurre pour l’une, le sirop d’érable pour l’autre) qu’ils inventèrent le beurre de pomme, hallelujah !! Une tartinade à étaler sur du pain, ou à manger à la cuillère ou dans des yaourts, sur des crêpes et que sais-je encore ! Un 2 en 1 du traditionnel beurre-confiture, qui fait gagner 1 minute (si le beurre était dans le frigo;-) sur la préparation de la tartine matinale. C’est doux, c’est sucré, c’est booooonnnn.  Nous avons ramené de notre périple au québec l’an passé suffisamment de  boîtes de sirop d’érable pour tenir les 5 prochaines années sans stress et faire du beurre de pommes en masse, hostie !!!


  1. Hé ben ma bonne Dame,ça promet une bonne dose de calories….. une fois déguster ce bon beurre va falloir y aller de la pédale pour éliminer tout le surplus qui essaye de se caser n’importe où et n’importe comment!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!.Mais je promets je vais m’essayer à cette nouvelle recette.
    Merci à toi ma dame des oignons

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nom *

Vote : 1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Aucun vote pour le moment)

Etiquettes

Pin It on Pinterest

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer