pain cocotte

Mon pain quotidien…en cocotte

16 novembre 2006

MAP (moulin à paroles)

L’été dernier je me suis offert une MAP, en langage culino-blogosphérique c’est l’abréviation de machine à pain, difficile à replacer dans une conversation, mais en tout cas ça en jette…J’avais promis à mon trésorier, qu’avec cet achat je pourrai enfin lui confectionner ces fameuses baguettes, croustillantes à souhait, qui nous font tant défaut à Londres, nostalgie….quand tu nous tiens!!

J’ai écumé beaucoup de boulangeries, bakeries et autres boutiques aux noms évocateurs…mais en vain, je n’ai jamais trouvé l’équivallent de nos baguettes. C’est d’ailleurs notre seul carence (il nous fallait bien un motif de regretter notre chère contrée, alors pourquoi pas le pain…), car pour le reste, le choix en matière de denrées alimentaires est très varié et je n’ai pas encore testé tous les légumes et fruits dont je ne connaissais même pas l’existence il y a encore quelques mois.

Je m’égare, revenons-en à ma map et à ma promesse, il m’a bien fallu 6 mois de tests avant d’en sortir autre chose que des parpaings à peine comestibles avec une mie compacte et une croûte des plus insipides, qui ressemblaient d’assez près au pain de mie local (je vous épargne les photos des 2). Bon soit !!! Le challenge était de taille, ne s’improvise pas boulanger qui veut, cela m’a d’ailleurs permis de comprendre pourquoi les boulangers se lèvent si tôt, ce n’est pas seulement pour boire leur café tranquille pendant que tout le village dort encore, ou pour avoir une bonne raison de se coucher tôt, non, non, non, il y a un vrai motif professionnel là-dessous, et commercial aussi ne le cachons pas. A raison de 2 ou 3 heures de levées, du temps de cuisson de pétrissage et pour les plus perfectionnistes les jours de confection du levain…si le boulanger se levait comme tout citoyen à 7h, on petit déjeunerait à midi, et il ne fermerait sa boutique qu’à 22h, attendant de sortir du four ses derniers pains. Sociologiquement ce serait destabilisant pour tous.

C’est donc par hasard que j’ai réussi mon premier pain en voulant faire une pâte à pizza, à l’époque je m’étais résigner à me servir de ma map que pour faire des brioches, fatiguée par de nombreuses humiliations , et convaincue que les origines anglaises de ma

machine l’empêcheraient à jamais d’en sortir du pain « normal ». 

Voici donc aujourd’hui le fruit de mes investigations et expériences.


  1. peut-être un tard pour te répondre ….j’utilise de la levure Lesafre.


  2. Bonjour quel est la marque du sachet de levure? Merci d’avance


  3. 10 août 2009   paolo

    bonjour de Quito et bravo pour le pain….seulement une question: est ce que papier sulfurisé correspond (en anglais) à « wax paper »? Merci pour votre reponse et à bientôt..Paolo


  4. Dis moi Cecile,tu trouves du levain fermentiscible ici ? Et ou ?J’ai tres envie d’essayer…


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vote : 1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Aucun vote pour le moment)

Pin It on Pinterest

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer