Salade de chou-fleur cru radis-avocat-cumin

Salade de chou-fleur cru

23 août 2016

Végétarien ? oui, mais avec des merguez alors !

Je n’en suis pas à une contradiction près, comme toute bobotte qui se respecte je surfe sur la vague du végétarisme, veganisme et autres joyeusetés diétético-alimentaires…. Des kiosques à journaux, aux sites internets, en passant par les restos tout le monde s’y met. On y trouve plein de bonnes idées, de nouvelles saveurs et associations. C’est l’occasion de prendre de nouvelles habitudes alimentaires qui ne peuvent que nous faire du bien ainsi qu’à notre chère planète, après des lustres de non sens agro-alimentaires et environnementaux.
MAIS car il y a un mais…..L’industrie agro-alimentaire qui ne nous veut pas que du bien, s’intéresse de près à toutes ces modes, dont elle peut tirer quelques substantiels bénéfices. On peut d’ailleurs trouver presque tout sous forme végétarienne voire végétalienne, y compris les croquettes pour chien. Parce que Médor a aussi fait son choix voyez-vous ! il ne veut pas tuer pour être nourri, alors il se met au brocoli, comme le reste de la famille, bon ok, son sens de l’éthique alimentaire sera certainement vite remis en question si votre vieille tante laisse traîner une carcasse de poulet rôti !!!
On est tous d’accord que l’exploitation intensive et maltraitante des animaux ne devrait plus avoir cours en 2016. Pour autant, je n’ai pas viré ma cutie, je ne veux pas d’étiquette alimentaire. Je m’interroge juste, et comme mes choix sont toujours guidés par mon goût, mes envies, et mes convictions cela me conduit aujourd’hui à consommer de moins en moins de viande et de poisson, et quand j’en achète c’est toujours chez un boucher ou un poissonnier. Je traque les OGM, et Monsanto est mon pire ennemi !
Néanmoins, le problème sous-jacent reste l’industrialisation de l’alimentation. Pour se nourrir sainement, être écolo-responsable, arrêtez de bouffer des trucs sortis d’un emballage, et de vous gaver de complément alimentaire – Du bon sens bordel ! Au lieu de surfer pendant des heures sur le net à trouver vos arguments de défense du veganisme, du paléo, du flexitarisme et j’en passe, allez plutôt en cuisine préparer votre repas avec des produits frais, faites vos pâtisseries vous-même. Stop à l’intégrisme de tout poil (wouarf!) Bon, ça c’est dit (me suis énervée) ! 
Une consommation raisonnée, saisonnière et de proximité reste le garant d’un équilibre alimentaire et écologique. Ce n’est pas simple, mais ce n’est pas compliqué non plus. Il faut se décomplexer le bulbe, couper une tomate c’est pas plus difficile que faire des trous dans une barquette micro-ondable….

Donc pour résumer :

1) on consomme moins de viande et poisson, en privilégiant la qualité
2) des fruits et légumes à gogo, en respectant les saisons et la proximité géographique tant que possible
3) on fait ses courses avec un caddie à roulettes comme mémé, pour éviter de surconsommer et donc gaspiller
4) on traque les OGM, parce que ça c’est une autre chianli écologique et humanitaire, je hais, nan c’est pas assez fort…..heu, je vomis Monsanto !! 
5) on retourne en cuisine et on s’amuse (parce que se nourir doit arrêter d’être une corvée !!) avec de nouveaux éléments, des céréales et graines en tout genre, quinoa, kamut, orge, épeautre, et aussi les fruits à coques, et tous ces condiments asiatiques ou pas : tahini, shoyu, tamarin, miso, mélasse, mirin, avec lesquels on joue comme on jouait avec nos traditionnelles huiles et vinaigres.
6) on fait le maximum de trucs soi-même, pain, yaourt, vinaigre, conserves (la lacto-fermentation a le vent en poupe en ce moment, conseil de lecture ici, sur le blog ni cru ni cuit de Marie-Claire Frédéric), confiture, fromage frais….

La recette d’aujourd’hui est extraite d’un livre que j’affectionne beaucoup. Mon coloc m’a fait découvrir Nanashi à l’occasion d’un déjeuner, le livre reprend des recettes proposées dans le resto. Une autre façon de consommer le chou-fleur, sans cuisson, une salade originale et nourrissante par la présence d’avocat. Les radis en rondelles apportent du croquant et une jolie pointe de rose. Vous pouvez également déposer un lit de salade verte, type jeunes pousses dans le fond de votre plat avant d’y verser votre salade chou-fleur.

 

 

 

 

 

 

 

 

 


  1. J’avais testé cette salade,et c’était un régal,alors donc,en cette période de chaleur mes convives en ont fait les frais,et tout le monde a été satisfait.

  2. voila encore une fois, bravo le meilleur blog, simple, direct, plein d’humour, auquel je me sens vraiment tres proche (suis expatriee depuis bientot 10 ans, 2 enfants, avec un hommme tres porte sur nourriture saine…)… et depuis 10 ans, on reduit plus de viande (prix exhorbitant ici a Oxford et origine pas toujours evidente, et si qualite mega chere), peu de poisson seulement poissonnier…et sinon Merguez cet ete, chez mon tonton, qui a ses moutons et qui les dopent pas…voila pourquoi je me sens si proche de toi…
    Ai pas trop le moral ces derniers temps, me suis rappelee ton site, en plus de me faire rever cote nourriture, j’ai passe 30 minutes a rire et sourire, et QUE CA FAIT DU BIEN.
    MERCI merci, please carry on, you are the best, i become a fan 😉 tres tres amicalement xxx patsy

  3. Merci Patsy pour ce gentil commentaire, toujours agréable de savoir qu’on a des lecteurs (autre que maman et belle-maman ;-)), qui plus est qui partagent nos convictions. Bon courage et à bientôt.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nom *

Vote : 1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Aucun vote pour le moment)

Etiquettes

Pin It on Pinterest

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer