saumon avant cuisson

Saumon grillé au concombre

12 mars 2011

Une vie de chien....

En trois années passées sous le soleil californien, j’ai eu le temps d’apprivoiser les particularités gastronomiques locales, et j’avoue que plus grand chose ne me surprend et j’en suis même venue à apprécier certains shows tv de cuisine, je précise cuisine hein, parce que le reste « pregnant and paralysed », »pregnant and homeless », « pregnant in prison », »pregnant and addicted », »pregnant and morbidly obese »…hum…..Alors, récemment je me demandais pourquoi, je n’achetais toujours pas de magazines de cuisine. Aussitôt dit, aussitôt fait, j’opte pour le magazine de Rachel Ray « Everyday cooking », bilan, beaucoup de pubs, mais bon, faut bien qu’ils vivent tous ces journalistes…le contenu très bof, assez peu inspirant, même pas mis un seul marque-ta-page……………tututututtttttt………plutôt, si, j’en ai mis un, mais pas pour les raisons habituelles qui me font garnir mes mag de petits post-it colorés………Non, voyez-vous, c’était pour que je me rappelle (comme si j’avais pu l’oublier!) que au milieu des recettes de burgers en tout genre, veggie burger, breakfast burger, chocolate burger, kids burger, bbq burger, semi homemade burger, lazy burger…, j’avais découvert une toute nouvelle rubrique assez « innovante » pour un mag de cuisine, et que même BB elle y avait pas pensé (la faute au cerveau de phoque ), Mesdames et Messieurs je vous présente ci-dessous la rubrique : Recettes pour nos amis les bêtes, et bien figurez-vous que eux, on leur fait pas manger des burgers, les chiens américains mangent du bourguignon !

 

Wouaf, dirais-je ! Encore un truc qui m’a énervé (je sais, j’ai le nerf délicat, mais quand même !) Je croyais purement français et surtout parisien le syndrome du toutou à sa mémère…ben, faut croire  que non. Y a une devise Shadok qui dit : » IL VAUT MIEUX MOBILISER SON INTELLIGENCE SUR DES CONNERIES QUE MOBILISER SA CONNERIE SUR DES CHOSES INTELLIGENTES. » Je lui trouve là une bien belle illustration.
J’ai plus qu’à me rabattre sur le « Cook’s illustrated » , dont le nom ne laisse aucunement présager l’austérité………………ce magazine est en noir et blanc, par contre côté infos et techniques c’est très bien, on est sur les traces de Julia Child.
Pour en finir avec mes magazines fétiches, chez les français j’aime beaucoup « Saveurs », « Thuriès », et « Cuisine et vins de France », chez les anglais « olive » et pour élargir le panel chez les australiens « Donna Hay ». Je me suis d’ailleurs ridiculisée récemment avec leur numéro de juillet titrant sur une spéciale : plats chauds et reconfortant d’hiver ?????!!!!!!! Jusqu’à ce que je réalise qu’ils habitent sur l’autre moitié de la planète, celle où tu manges le foie gras et la dinde farcie sous un soleil de plomb, parce que Noël tombe au beau milieu de l’été, un truc de malade je vous dis…………Si j’ai bien tout compris, leurs grandes vacances, d’été, donc, finissent en janvier, rentrée scolaire en janvier, tous ces pauvres gens obligés de combiner les vacances d’été et les fêtes de fin d’année. Pensez 2 secondes au casse-tête, emener le déguisement du Père-Noël avec les maillots de bain pour aller passer ses vacances à St Malo, sacrifier une après-midi plage pour aller bouffer la dinde aux marrons,…un truc à se convertir au bouddhisme pour sûr !

 

 

  1. 11 avril 2011   Fred

    J’ai eu aussi un problème de compréhension avec des Australiens qui se vantaient d’avoir trouvé une maison très bien orientée… plein nord. Sont fous j’te dis.
    Mais la recette fait très très envie en tous cas.


  2. Hey grand chef, si tu viens dans les parages on militera ensemble, à grand renfort de tripes à la mode de Caen…..


  3. Hey on a bien failli devenir enfin voisins… j’ai décliné, mais de peu… je regrette presque d’ailleurs, ne serait-ce que pour le barbecue de poisson début mars!


  4. 25 mars 2011   Béa from Buzet

    Salut ma Poulette!

    J’aurais bien une suggestion pour tes magazines américains qui ne savent pas que pour un chien, une vieille carne, c’est un festin, mais je ne suis pas sûre qu’ils détiennent le deuxième degré nécessaire pour apprécier la touche d’humour… Faut maîtriser la cuisson!
    Enfin qui ne tente rien…
    Voici donc une recette made in SPHPSH ( Société Protectrice de l’Humour Pour la Sauvegarde de l’Humanité!) de ce bon vieux chien chaud, peRRo caliente, HOT DOG!!!

    INGREDIENT DE BASE: LE BON VIEUX TOUTOU A SA MEMERE.

    (Tenter de le remplacer par un vieux lièvre ou une quelconque pièce de viande faisandée serait une faute de goût selon les connaisseurs et les manuels de savoir-vivre).
    De préférence, le choisir vivant; vivant, il est chaud, en principe, si bien que pour les amateurs de carpaccio, il n’y aura plus qu’à le tailler en fines tranchettes, et pour les amateurs de steacks tartares, plus qu’à le passer à la moulinette!
    Pour les fines gueules qui n’aiment la viande que bien cuite, débarrassée de toutes ces suspectes bactéries terroristes, plusieurs solutions, toutes assez peu ragoûtantes, admettons-le, mais cependant terriblement efficaces:
    1- faire bouillir la bête dans son entier, préalablement dépoilée à la va-comme-j’te-pousse ( une cire maison miel et jus de citron, c’est top écolo, et avec un bouquet de thym, les arômes seront au rendez-vous des fins gourmets!);
    2- faire courir la bête deux bonnes heures au moins avec le premier crétin de jogger rencontré au carrefour; le fidèle animal, qui n’est plus tout jeune, au terme de sa séance sportive, aura cuit dans son jus.
    ( A noter qu’il est judicieux, pour cette option, d’avoir penser au moins un mois à l’avance à dresser son chien pour qu’il s’arrête acheter le pain à la boulangerie avant de rentrer, c’est un gain de temps non négligeable, et ne perdons jamais de vue que le temps, c’est de l’argent!)
    3- Le barbecue; mais faut qu’il fasse beau…Puis faut avoir un jardin! Avantage: on peut inviter ses voisins si on s’entend bien avec eux pour une sympathique garden party, mais aussi et surtout, surtout si on ne peut pas les voir en peinture, si on ne peut pas les blairer ces blaireaux, en leur ayant au préalable envoyer un carton d’invitation à un dîner exotique, « steack d’émeu et langues de serpent grillées… »
    4- La papillote… Rien que d’y penser, j’en ai les papilles qui mijotent!
    5- Braiser toutou, avec des endives… Mais faut vraiment aimer les endives!
    6- Etc, etc…

    Quoi qu’il en soit, à la dégustation, le hot dog colle au dents, aux palais, à tout ce à quoi il peut coller, c’est comme ça, c’est sa nature, on n’y peut rien, de toutes les manières, le toutou à sa mémère est POT-DE-COLLE! Mais tellement attachant… Et c’est bien pour ça qu’on l’aime!

    Bon appétit bien sûr!


  5. 17 mars 2011   roselyne

    je pense tenter ce filet de saumon grillé un jour,mais je ne sais pas quel jour!!!!!,pour un bbq il va nous falloir encore attendre quelques mois,car ici,nous n’avons pas les mêmes degrés extérieurs Madame!!!,mais j’avoue que cette recette a l’air bien appétissante et pourtant,il fut un temps ou rien que la prononciation du mot saumon,me faisait dresser les cheveux sur la tête.Rappelons nous ensemble,lors des dîners, les darnes de saumon étaient servies à volonté!!!!bon,j’arrête là ma médisance…,et j’espère bien faire profiter ce plat à quelques convives préférés,je ne sais pas lesquels,on verra.


  6. la cuisson est parfaite! j’adore le côté légèrement rosé du saumon


  7. 12 mars 2011   MDEMRS

    En France les retraités bouffent de la pâté pour chien, aux states, on donne du boeuf aux teckel et au Québec on mange du chien chaud !
    où va le monde culinaire je vous le demande ?


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vote : 1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Aucun vote pour le moment)

Pin It on Pinterest

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer