Une recette au pif !

S’abonner

Commentaires récents

No Comments »

 

SALADE DE CHOU-FLEUR CRU

 

 

salade nanashi

 

 

Je n’en suis pas à une contradiction près, comme toute bobotte qui se respecte je surfe sur la vague du végétarisme, veganisme et autres joyeusetés diétético-alimentaires…. Des kiosques à journaux, aux sites internets, en passant par les restos tout le monde s’y met. On y trouve plein de bonnes idées, de nouvelles saveurs et associations. C’est l’occasion de prendre de nouvelles habitudes alimentaires qui ne peuvent que nous faire du bien ainsi qu’à notre chère planète, après des lustres de non sens agro-alimentaires et environnementaux.

 

MAIS car il y a un mais…..L’industrie agro-alimentaire qui ne nous veut pas que du bien, s’intéresse de près à toutes ces modes, dont elle peut tirer quelques substantiels bénéfices. On peut d’ailleurs trouver presque tout sous forme végétarienne voire végétalienne, y compris les croquettes pour chien. Parce que Médor a aussi fait son choix voyez-vous ! il ne veut pas tuer pour être nourri, alors il se met au brocoli, comme le reste de la famille, bon ok, son sens de l’éthique alimentaire sera certainement vite remis en question si votre vieille tante laisse traîner une carcasse de poulet rôti !!!

On est tous d’accord que l’exploitation intensive et maltraitante des animaux ne devrait plus avoir cours en 2016. Pour autant, je n’ai pas viré ma cutie, je ne veux pas d’étiquette alimentaire. Je m’interroge juste, et comme mes choix sont toujours guidés par mon goût, mes envies, et mes convictions cela me conduit aujourd’hui à consommer de moins en moins de viande et de poisson, et quand j’en achète c’est toujours chez un boucher ou un poissonnier. Je traque les OGM, et Monsanto est mon pire ennemi !

Néanmoins, le problème sous-jacent reste l’industrialisation de l’alimentation. Pour se nourrir sainement, être écolo-responsable, arrêtez de bouffer des trucs sortis d’un emballage, et de vous gaver de complément alimentaire – Du bon sens bordel ! Au lieu de surfer pendant des heures sur le net à trouver vos arguments de défense du veganisme, du paléo, du flexitarisme et j’en passe, allez plutôt en cuisine préparer votre repas avec des produits frais, faites vos pâtisseries vous-même. Stop à l’intégrisme de tout poil (wouarf!) Bon, ça c’est dit (me suis énervée) ! 

Une consommation raisonnée, saisonnière et de proximité reste le garant d’un équilibre alimentaire et écologique. Ce n’est pas simple, mais ce n’est pas compliqué non plus. Il faut se décomplexer le bulbe, couper une tomate c’est pas plus difficile que faire des trous dans une barquette micro-ondable….

 

Donc pour résumer :

1) on consomme moins de viande et poisson, en privilégiant la qualité

2) des fruits et légumes à gogo, en respectant les saisons et la proximité géographique tant que possible

3) on fait ses courses avec un caddie à roulettes comme mémé, pour éviter de surconsommer et donc gaspiller

4) on traque les OGM, parce que ça c’est une autre chianli écologique et humanitaire, je hais, nan c’est pas assez fort…..heu, je vomis Monsanto !! 

5) on retourne en cuisine et on s’amuse (parce que se nourir doit arrêter d’être une corvée !!) avec de nouveaux éléments, des céréales et graines en tout genre, quinoa, kamut, orge, épeautre, et aussi les fruits à coques, et tous ces condiments asiatiques ou pas : tahini, shoyu, tamarin, miso, mélasse, mirin, avec lesquels on joue comme on jouait avec nos traditionnelles huiles et vinaigres.

6) on fait le maximum de trucs soi-même, pain, yaourt, vinaigre, conserves (la lacto-fermentation a le vent en poupe en ce moment, conseil de lecture ici, sur le blog ni cru ni cuit de Marie-Claire Frédéric), confiture, fromage frais….

 

La recette d’aujourd’hui est extraite d’un livre que j’affectionne beaucoup. Mon coloc m’a fait découvrir Nanashi à l’occasion d’un déjeuner, le livre reprend des recettes proposées dans le resto. Une autre façon de consommer le chou-fleur, sans cuisson, une salade originale et nourrissante par la présence d’avocat. Les radis en rondelles apportent du croquant et une jolie pointe de rose. Vous pouvez également déposer un lit de salade verte, type jeunes pousses dans le fond de votre plat avant d’y verser votre salade chou-fleur.

SALADE CHOU-FLEUR, RADIS, AVOCAT, OIGNONS, CUMIN
Serves 3
Salade de légumes crus.
Write a review
Print
Prep Time
15 min
Cook Time
3 min
Prep Time
15 min
Cook Time
3 min
Ingredients
  1. - 1/2 chou-fleur ou 1 petit
  2. - 1/2 botte de radis roses
  3. - 1 avocat mûr à point
  4. - 3 oignons nouveaux ou cébettes
  5. - 1 botte de coriandre
  6. - quelques poignées de jeunes pousses de salade (facultatif)
  7. - le jus d'un citron
  8. - 1 grosse cuillère à soupe de graines de cumin ( pas en poudre, le cumin, ENTIER ! kapish !)
  9. - une pincée de piment émietté
  10. - 3 à 4 cuillères à soupe d'huile d'olive
  11. - du sel
Instructions
  1. 1- Lavez les radis et coupez-les en rondelles assez fines.
  2. 2- détaillez les fleurettes du chou-fleur, puis passez-les au robot mixeur, pour les réduire en une semoule grossière, ATTENTION !! mixez par pulsions pour ne pas vous retrouver avec une purée de chou-fleur.
  3. 3- Versez le chou-fleur et les radis dans un saladier, salez avec 1 cc de sel et laissez reposer.
  4. 4- émincez les oignons, et ajoutez-les au saladier.
  5. 5- coupez l'avocat et détaillez-le en cubes, ou comme moi, en billes avec la cuillère parisienne (celle qui fait des billes de melon), ajoutez au saladier.
  6. 6- hachez grossièrement la coriandre et versez-la dans le saladier, ainsi que le jus de citron. Mélangez, goûtez et ajustez en sel si nécessaire. Réservez au frais.
  7. 7- dans une petite casserole mettez l'huile d'olive, les graines de cumin et le piment, faites chauffer jusqu'à ce que le mélange commence tout juste à fumer, PAS BRULER ! hein ! on dit FUMER !! Versez alors immédiatement sur le reste de la salade, remuez bien, et ajustez l'assaisonnement.
  8. 8- facultatif : au moment de servir, disposez la salade verte dans un plat large, puis versez votre salade de chou-fleur.
  9. 9- dégustez.
Occupe-toi de tes oignons http://www.occupetoidetesoignons.com/

 

 

 

salade Nanashi

nanashi

 

 

 

2 Comments »

 

PATE A TARTINER AUX NOISETTES

 


P1000121-01 (3)

 

 

Y’a de la révolution dans l’air…Voilà je l’annonce haut et fort : je n’aime plus le nutella, c’est pas vraiment un mal me direz-vous ! Pourtant, croyez-moi la cause m’était toute acquise avec ou sans palme, j’aurai pu prendre des bains de nutella. Mais que s’est il donc passé…j’ai tout simplement voulu en faire un moi-même et ce fut une révélation. Bon, on va pas se mentir, c’est toujours sucré et gras (mais le gras de la noisette uniquement!) le goût par contre, mes aminches,  est incomparable. Peut-être trop fort en noisettes pour les âmes sensibles, je dis ça suite à une remarque du coloc qui m’a dit : « on sent trop la chataigne » !??!!?? Toutefois, après cette expérience, plonger sa cuillère chez ferrero ne met plus les papilles en éveil et relève du non-sens gustatif, nutritionnel, écologique enfin tout ce que vous voudrez. C’est un peu comme le Leclerc de Levallois quand tu y as mis les pieds, avec ses toilettes en marbre et son personnel digne d’un 5 étoiles, tu sais pourquoi t’as pas envie d’aller dans celui de Sarcelles. Le nutella c’est comme les Balkany, ils savent te prendre par la douceur, ta vie devient si confortable et paisible, que tu ne veux pas savoir comment c’est fait….le déni. Et puis un jour tu te réveilles, il faut choisir son camp, la vraie vie dans la vérité, celle des convictions, des noisettes et du chocolat. Evidemment j’ai voulu en convaincre d’autres, pour le nutella pas le Leclerc de Levallois, mais j’ai fait chou blanc. Après tout, il m’a fallu 45 ans, la papille gustative est parfois récalcitrante et difficile à éduquer, c’est pas les épinards et la betterave qui vous diront le contraire.

J’ai essayé plusieurs recettes, c’est vers celle de Michalak que je reviens ; la plus aboutie, un peu plus longue que d’autres mais le jeu en vaut la chandelle. Dernier détail, cette recette nécessite un robot à lame ou mixeur ou blender relativement solide.

 

 

Pâte à tartiner aux noisettes
Write a review
Print
Cook Time
30 min
Total Time
1 hr
Cook Time
30 min
Total Time
1 hr
pour le praliné noisettes
  1. - 120 g de noisettes
  2. - 120 g de sucre
pour le gianduja lait noisettes
  1. - 150 g de noisettes torréfiées sans peau
  2. - 150 g de sucre glace
  3. - 150 g de chocolat au lait à 40%
  4. - 1 pincée de sel
pour la pâte à tartiner
  1. - 10 g de cacao en poudre
  2. - 25 g de poudre de lait
  3. - 10 g d'huile de pépin de raisin (facultatif)
Instructions
  1. ETAPE 1 : le praliné noisettes
  2. - Torréfiez la totalité des noisettes (270g) dans le four préchauffé à 180° pendant 20 à 30 minutes jusqu'à ce qu'elles soient presque noires.
  3. - Sortez-les du four et laissez-les refroidir, puis débarrassez-les de leur pellicule (en les frottant entre elles, dans un torchon cela se fait facilement)
  4. - Faites un caramel avec les 120g de sucre, à la fin de la cuisson ajoutez la pincée de sel. Versez le caramel sur un silpat ou papier sulfurisé et laissez-le durcir.
  5. - Mixez 120g des noisettes grillées avec le caramel cassé en morceaux jusqu'à obtention d'une pâte semi-liquide.
  6. ETAPE 2 : le gianduja lait noisettes
  7. - Faîtes fondre le chocolat au bain-marie ou au micro-onde sur puissance faible à moyenne.
  8. - Broyez les 150g de noisettes restant avec le sucre glace, au robot ou mixeur. Ajoutez-y le chocolat fondu et continuez de mixer.
  9. ETAPE 3 : la pâte à tartiner
  10. - Mélangez le praliné noisette et le gianduja au lait noisette avec la poudre de lait, le cacao en poudre et l'huile si vous choisissez d'en mettre.
  11. - Mixez le tout au robot pendant environ 5 minutes mais surtout jusqu'à obtention de la consistance souhaitée.
Occupe-toi de tes oignons http://www.occupetoidetesoignons.com/

 

No Comments »

 

PETITS BATEAUX DE RADIS NOIR MARINE, RICOTTA ET SAUMON FUME

 

 

IMG_8967

 

 

De somptueuses petites bouchées apéritives, ça claque, dans le titre, dans la bouche et dans les yeux ! Sans gluten, végétarien, bobo à mort…

De fines tranches de radis noir émincées à la mandoline et marinées dans une vinaigrette à l’orange, c’est frais et léger pour un apéritif. Et disons que visuellement on est pas en reste, le contraste des couleurs fonctionne bien.

Si vous ne faites pas votre ricotta vous-même ici la recette, je vous conseille d’utiliser du philadelphia plutôt que la ricotta de supermarché. Ou bien vous êtes chanceux, comme j’ai pu l’être à une époque londonnienne et vous disposez d’un delicatessen italien près de chez vous, qui vend de la ricotta fraîche. 

En terme d’organisation, je vous conseille de préparer la ricotta, d’émincer le radis noir et de le faire mariner la veille. La marinade va ramollir le radis, le rendre malléable l’adoucir et le parfumer. Le jour j vous n’avez plus que l’assemblage à réaliser, qui est un peu fastidieux je vous l’accorde. Essayez donc de trouver une petite main pour vous aider.

 

 

amuse bouche radis noir, ricotta, saumon fumé
Write a review
Print
Prep Time
30 min
Prep Time
30 min
Ingredients
  1. - un radis noir
  2. - un citron non traité ou bio
  3. - un bol de ricotta
  4. - quelques brin de ciboulette et/ou de cerfeuil
  5. - quelques tranches de saumon fumé ou truite fumée
  6. - des pics en bois
pour la vinaigrette
  1. - une orange non traitée ou bio
  2. - 100 ml huile d'olive
  3. - sel, poivre (timut pour moi)
  4. - du miel (si besoin)
Instructions
  1. 1- la veille, zestez le citron et l'orange dans 2 bols distincts.
  2. 2- préparez la marinade du radis en mélangeant l'huile d'olive, le jus et le zest de l'orange, le jus d'un demi citron, le sel et le poivre. Goûtez et ajustez l'assaisonnement, si trop acide, ajoutez un peu de miel. Mettez la marinade dans un sac congélation ou un bocal étanche que vous pourrez remuer.
  3. 3- frottez le radis noir sous l'eau avec une petite brosse, ne l'épluchez pas, puis émincez le finement en rondelles à la mandoline ou au robot, si il vous le permet. Placez vos tranches au fur et à mesure dans la marinade.
  4. 4- préparez votre ricotta, mettez-la au frais.
  5. 5- le jour J : assaisonnez la ricotta avec du sel du poivre, de la ciboulette ciselée, un filet d'huile d'olive, le zest du citron, mélangez.
  6. 6- l'assemblage : sur une tranche de radis noir, déposez une cuillérée de ricotta, un petit morceau de saumon, relevez les bords du radis et piquez d'un pic en bois. Disposez vos petits bateaux sur un plat de présentation, parsemez de ciboulette et ou cerfeuil.
Occupe-toi de tes oignons http://www.occupetoidetesoignons.com/
3 Comments »

 

FLAN PARISIEN

 

 

IMG_8321

 

 

La minute culturelle de Raminagrobis :

au moins 3 expressions de la langue française se rapportent au flan :

  • tu vas pas nous en faire un flan !  contexte possible d’utilisation : quand un gamin à qui tu as promis piscine, se met à pleurer parce que la dite piscine est fermée, tu peux lui dire, « tu vas pas m’en faire un flan ».  10 ans plus tard, quand le même gamin te ramène un bulletin scolaire douteux et que tu te mets à gémir, il peut également te dire la même chose.
  • y aller au flan. Ca c’est mon grand tout mou qui revient de son épreuve de philo au bac et qui me dit qu’il a placé une citation de Moogli dans le livre de la jungle « il en faut peu pour être heureux « , le sujet portant sur le bonheur. Dans ce contexte on peut dire qu’il y est allé au flan, ou bien que c’est du foutage de gueule, c’est d’ailleurs cette dernière option qu’a retenu le correcteur !
  • comme deux ronds de flan (*). Dans le même contexte que précédemment, il représente mon regard ahuri donc, quand ce même grand tout mou me fait l’annonce de la citation….

Et puis le flan c’est aussi et heureusement cette pâtisserie gourmande. Ca parait simple comme ça à réaliser, on peut se dire à juste titre qu’il s’agit juste d’une pâte à tarte garnie d’une crème pâtissière. Mais si l’on veut la bonne texture, le bon goût et même la bonne épaisseur (oui oui, c’est aussi important), il faut s’en donner la peine. Bernard auteur du blog la cuisine de Bernard et de deux livres maintenant, nous a concocté la recette parfaite ici sa version (avec plus de photos! parce que c’est pas une feignasse lui !)

D’un point de vue nutritionnel, compte tenu de la teneur en oeufs on est dans le menu hyperprotéiné avec juste une part de ce flan , il ne peut plus rien vous arriver, voir même vous pouvez jeûner jusqu’à Pâques….Allez hop, après la galette des rois on se lance.

 

 

Flan parisien
Write a review
Print
Pour la pâte à tarte
  1. - 250g farine
  2. -50g de fécule de pomme de terre (maïzena)
  3. -225g de beurre
  4. -55g de lait
  5. -15g de jaune d'oeuf
  6. -3g de sel
  7. -30g de sucre
Pour la crème pâtissière
  1. -500ml de lait 1/2 écrémé
  2. -50g de beurre doux
  3. -45g de poudre à crème
  4. -une pointe de couteau de vanille en poudre (ou un bouchon d'extrait de vanille)
  5. -100g de jaune d'oeuf
  6. -125g de sucre
Crème à flan
  1. -500g de crème pâtissière assouplie
  2. -1 litre de lait 1/2 écrémé + 100g de sucre
  3. -160g d'oeuf
  4. -100g de poudre à crème
  5. -140g de sucre
Instructions
  1. 1-Commencez par préparer la crème pâtissière.
  2. Fouettez les 100g de jaunes d'oeufs avec la vanille en poudre, la moitié du sucre (60g) et la poudre à crème. Faites bouillir le lait avec l'autre moitié du sucre (65g) et le beurre. Une fois le lait à ébullition versez en une petite quantité sur les jaunes et fouettez vigoureusement. Reversez le tout dans le reste de lait chaud dans la casserole et faites chauffer, à feu doux quelques minutes jusqu'à épaississement, tout en remuant. Versez la crème dans un plat, couvrez d'un film étirable au contact direct de la crème. Laissez refroidir.
  3. 2-Préparez la pâte fécule (pâte à tarte)
  4. Mettez le beurre froid coupé en morceaux, la farine, la fécule, le sel et le sucre dans un bol de robot. Mélangez avec la feuille (ou le bout de vos doigts, comme pour un crumble) jusqu'à obtenir une poudre sableuse. Mélangez dans un petit bol le lait et le jaune d'oeuf. Versez sur le mélange sableux et mélangez (le moins longtemps possible !)jusqu'à ce que le pâte soit homogène. Filmez la pâte et mettez-la au frais si besoin. Sinon étalez-la (entre 2 feuilles de papier sulfurisé si trop collante) sur une épaisseur de 2mm. Foncez votre plat à entremet (pour moi carré, voir photo ci-dessous), et piquez votre fond de pâte avec une fourchette.
  5. 3-Préparez la crème à flan.
  6. Dans une jatte fouettez ensemble les oeufs(entiers cette fois-ci, battus au préalable pour pouvoir les peser) les 140g de sucre et la poudre à crème. Pendant ce temps faites bouillir le lait et les 100g de sucre restant. Ensuite procédez comme pour la crème pâtissière. Quand le lait bout, versez-en un peu sur les oeufs fouettés, mélangez bien et reversez le tout dans la casserole pour 3 à 4 minutes de cuisson.
  7. Finalement pesez 500g de votre première crème pâtissière, fouettez-la pour l'assouplir, et mélangez avec la crème dans la casserole. Versez la totalité de cette crème sur votre pâte dans votre plat.
  8. Enfournez pour 40 à 50 minutes à 190°C. Le flan doit être gonflé et doré.
  9. Laissez refroidir et placez-le au frais au moins 3 heures avant de le manger.
Occupe-toi de tes oignons http://www.occupetoidetesoignons.com/

 

 

Photo du plat foncé : IMG_8294

 

(*)L’expression remonterait au XVI ème siècle. Le terme « flan » désignait à cette époque de la monnaie. « Deux ronds de flan » se rapportant aux yeux ronds qu’une personne peut montrer lorsqu’elle est surprise de l’argent qu’elle détient. Dans son livre « Le bouquet des expressions imagées » C. Duneton penche pour une origine datant de la fin du XIXème, les ronds désignent en argot de l’argent, et le flan y serait une alternative bon marché et populaire au baba, lequel avait déjà donné l’expression « être baba ».

Qui l’eut cru lustucru, que cette tarte nous mène si loin ….

 

1 Comment »

 

SALADE RAISIN-CHEVRE-ESTRAGON

 

 


cuisine699

 

 

Saviez-vous que Meetic organisait des ateliers de cuisine,  je ne sais pas pour vous, mais moi ça me laisse rêveuse….imaginer un coloc qui saurait différencier un oignon, d’une gousse d’ail ou d’une échalotte, ahaaaah …Encore mieux un coloc qui me ferait des p’tits plats, ouais enfin ça faut voir, hein, parce que la cuisine c’est mon aire de jeux, et je ne suis pas sûre d’apprécier un squatter aussi bon cuisinier soit-il !!

Si j’avais su plus tôt, j’aurai peut-être rencontré Jamie Oliver ou même son frère tiens ! Et il m’aurait préparé cette petite salade en un tour de main tout en m’expliquant l’intérêt de faire tremper l’échalote dans le vinaigre préalablement pour en adoucir le goût.

Bon Jamie n’est pas là, mais c’est pas grave, ce soir c’est moi qui régale. Cette salade fait son effet et ne laisse personne indifférent, c’est frais, léger et original, d’ailleurs Jamie l’appelle sa salade révolutionnaire. Je l’ai servi pas plus tard que la semaine dernière à mes convives. C’est la saison du raisin profitons-en. L’estragon en ingrédient principal peut faire peur j’en conviens, moi-même j’étais sceptique, mais osez vous verrez vous ne serez pas déçu. J’ajoute un mélange roquette mâche à l’estragon (pas sur la photo), à vous de voir.

 

Salade estragon raisin chevre
Serves 4
Write a review
Print
Prep Time
20 min
Prep Time
20 min
Ingredients
  1. 2 ou 3 échalotes
  2. du vinaigre de vin blanc
  3. 2 ou 3 bottes d'estragon
  4. un mélange mâche-roquette
  5. 1 grappe de raisin rouge
  6. 1 grappe de raisin blanc
  7. huile d'olive
  8. 150 à 200 g de fromage de chèvre assez sec ou tomme de chèvre
  9. sel, poivre
  10. miel (optionnel)
Instructions
  1. Emincez les échalotes en rondelles très fines, mettez-les dans un bol et recouvrez-les de vinaigre. Laissez macérer au moins 15/20 minutes.
  2. Coupez vos grains de raisin en 2.
  3. Dans un saladier effeuillez l'estragon, ajoutez-y le mélange roquette-mâche, les grains de raisin, les échalotes, 5 cuillères à soupe d'huile d'olive, sel poivre. Mélangez.
  4. Dressez la salade dans les assiettes et finalement ajoutez des copeaux de fromages, quelques gouttes du vinaigre de la marinade d'échalote et un léger filet de miel.
Occupe-toi de tes oignons http://www.occupetoidetesoignons.com/