2 Comments »

 

FLAN PARISIEN

 

 

IMG_8321

 

 

La minute culturelle de Raminagrobis :

au moins 3 expressions de la langue française se rapportent au flan :

  • tu vas pas nous en faire un flan !  contexte possible d’utilisation : quand un gamin à qui tu as promis piscine, se met à pleurer parce que la dite piscine est fermée, tu peux lui dire, « tu vas pas m’en faire un flan ».  10 ans plus tard, quand le même gamin te ramène un bulletin scolaire douteux et que tu te mets à gémir, il peut également te dire la même chose.
  • y aller au flan. Ca c’est mon grand tout mou qui revient de son épreuve de philo au bac et qui me dit qu’il a placé une citation de Moogli dans le livre de la jungle « il en faut peu pour être heureux « , le sujet portant sur le bonheur. Dans ce contexte on peut dire qu’il y est allé au flan, ou bien que c’est du foutage de gueule, c’est d’ailleurs cette dernière option qu’a retenu le correcteur !
  • comme deux ronds de flan (*). Dans le même contexte que précédemment, il représente mon regard ahuri donc, quand ce même grand tout mou me fait l’annonce de la citation….

Et puis le flan c’est aussi et heureusement cette pâtisserie gourmande. Ca parait simple comme ça à réaliser, on peut se dire à juste titre qu’il s’agit juste d’une pâte à tarte garnie d’une crème pâtissière. Mais si l’on veut la bonne texture, le bon goût et même la bonne épaisseur (oui oui, c’est aussi important), il faut s’en donner la peine. Bernard auteur du blog la cuisine de Bernard et de deux livres maintenant, nous a concocté la recette parfaite ici sa version (avec plus de photos! parce que c’est pas une feignasse lui !)

D’un point de vue nutritionnel, compte tenu de la teneur en oeufs on est dans le menu hyperprotéiné avec juste une part de ce flan , il ne peut plus rien vous arriver, voir même vous pouvez jeûner jusqu’à Pâques….Allez hop, après la galette des rois on se lance.

 

 

Flan parisien
Write a review
Print
Pour la pâte à tarte
  1. - 250g farine
  2. -50g de fécule de pomme de terre (maïzena)
  3. -225g de beurre
  4. -55g de lait
  5. -15g de jaune d'oeuf
  6. -3g de sel
  7. -30g de sucre
Pour la crème pâtissière
  1. -500ml de lait 1/2 écrémé
  2. -50g de beurre doux
  3. -45g de poudre à crème
  4. -une pointe de couteau de vanille en poudre (ou un bouchon d'extrait de vanille)
  5. -100g de jaune d'oeuf
  6. -125g de sucre
Crème à flan
  1. -500g de crème pâtissière assouplie
  2. -1 litre de lait 1/2 écrémé + 100g de sucre
  3. -160g d'oeuf
  4. -100g de poudre à crème
  5. -140g de sucre
Instructions
  1. 1-Commencez par préparer la crème pâtissière.
  2. Fouettez les 100g de jaunes d'oeufs avec la vanille en poudre, la moitié du sucre (60g) et la poudre à crème. Faites bouillir le lait avec l'autre moitié du sucre (65g) et le beurre. Une fois le lait à ébullition versez en une petite quantité sur les jaunes et fouettez vigoureusement. Reversez le tout dans le reste de lait chaud dans la casserole et faites chauffer, à feu doux quelques minutes jusqu'à épaississement, tout en remuant. Versez la crème dans un plat, couvrez d'un film étirable au contact direct de la crème. Laissez refroidir.
  3. 2-Préparez la pâte fécule (pâte à tarte)
  4. Mettez le beurre froid coupé en morceaux, la farine, la fécule, le sel et le sucre dans un bol de robot. Mélangez avec la feuille (ou le bout de vos doigts, comme pour un crumble) jusqu'à obtenir une poudre sableuse. Mélangez dans un petit bol le lait et le jaune d'oeuf. Versez sur le mélange sableux et mélangez (le moins longtemps possible !)jusqu'à ce que le pâte soit homogène. Filmez la pâte et mettez-la au frais si besoin. Sinon étalez-la (entre 2 feuilles de papier sulfurisé si trop collante) sur une épaisseur de 2mm. Foncez votre plat à entremet (pour moi carré, voir photo ci-dessous), et piquez votre fond de pâte avec une fourchette.
  5. 3-Préparez la crème à flan.
  6. Dans une jatte fouettez ensemble les oeufs(entiers cette fois-ci, battus au préalable pour pouvoir les peser) les 140g de sucre et la poudre à crème. Pendant ce temps faites bouillir le lait et les 100g de sucre restant. Ensuite procédez comme pour la crème pâtissière. Quand le lait bout, versez-en un peu sur les oeufs fouettés, mélangez bien et reversez le tout dans la casserole pour 3 à 4 minutes de cuisson.
  7. Finalement pesez 500g de votre première crème pâtissière, fouettez-la pour l'assouplir, et mélangez avec la crème dans la casserole. Versez la totalité de cette crème sur votre pâte dans votre plat.
  8. Enfournez pour 40 à 50 minutes à 190°C. Le flan doit être gonflé et doré.
  9. Laissez refroidir et placez-le au frais au moins 3 heures avant de le manger.
Occupe-toi de tes oignons http://www.occupetoidetesoignons.com/

 

 

Photo du plat foncé : IMG_8294

 

(*)L’expression remonterait au XVI ème siècle. Le terme « flan » désignait à cette époque de la monnaie. « Deux ronds de flan » se rapportant aux yeux ronds qu’une personne peut montrer lorsqu’elle est surprise de l’argent qu’elle détient. Dans son livre « Le bouquet des expressions imagées » C. Duneton penche pour une origine datant de la fin du XIXème, les ronds désignent en argot de l’argent, et le flan y serait une alternative bon marché et populaire au baba, lequel avait déjà donné l’expression « être baba ».

Qui l’eut cru lustucru, que cette tarte nous mène si loin ….

 

1 Comment »

 

SALADE RAISIN-CHEVRE-ESTRAGON

 

 


cuisine699

 

 

Saviez-vous que Meetic organisait des ateliers de cuisine,  je ne sais pas pour vous, mais moi ça me laisse rêveuse….imaginer un coloc qui saurait différencier un oignon, d’une gousse d’ail ou d’une échalotte, ahaaaah …Encore mieux un coloc qui me ferait des p’tits plats, ouais enfin ça faut voir, hein, parce que la cuisine c’est mon aire de jeux, et je ne suis pas sûre d’apprécier un squatter aussi bon cuisinier soit-il !!

Si j’avais su plus tôt, j’aurai peut-être rencontré Jamie Oliver ou même son frère tiens ! Et il m’aurait préparé cette petite salade en un tour de main tout en m’expliquant l’intérêt de faire tremper l’échalote dans le vinaigre préalablement pour en adoucir le goût.

Bon Jamie n’est pas là, mais c’est pas grave, ce soir c’est moi qui régale. Cette salade fait son effet et ne laisse personne indifférent, c’est frais, léger et original, d’ailleurs Jamie l’appelle sa salade révolutionnaire. Je l’ai servi pas plus tard que la semaine dernière à mes convives. C’est la saison du raisin profitons-en. L’estragon en ingrédient principal peut faire peur j’en conviens, moi-même j’étais sceptique, mais osez vous verrez vous ne serez pas déçu. J’ajoute un mélange roquette mâche à l’estragon (pas sur la photo), à vous de voir.

 

Salade estragon raisin chevre
Serves 4
Write a review
Print
Prep Time
20 min
Prep Time
20 min
Ingredients
  1. 2 ou 3 échalotes
  2. du vinaigre de vin blanc
  3. 2 ou 3 bottes d'estragon
  4. un mélange mâche-roquette
  5. 1 grappe de raisin rouge
  6. 1 grappe de raisin blanc
  7. huile d'olive
  8. 150 à 200 g de fromage de chèvre assez sec ou tomme de chèvre
  9. sel, poivre
  10. miel (optionnel)
Instructions
  1. Emincez les échalotes en rondelles très fines, mettez-les dans un bol et recouvrez-les de vinaigre. Laissez macérer au moins 15/20 minutes.
  2. Coupez vos grains de raisin en 2.
  3. Dans un saladier effeuillez l'estragon, ajoutez-y le mélange roquette-mâche, les grains de raisin, les échalotes, 5 cuillères à soupe d'huile d'olive, sel poivre. Mélangez.
  4. Dressez la salade dans les assiettes et finalement ajoutez des copeaux de fromages, quelques gouttes du vinaigre de la marinade d'échalote et un léger filet de miel.
Occupe-toi de tes oignons http://www.occupetoidetesoignons.com/

 

 

5 Comments »

 

NOUGAT GLACE AU COULIS DE FRUITS

 

 

nougat glace et coulis

 

 

Il faut voir le bon côté des choses : grâce au réchauffement climatique et à la fonte précoce des glaciers, je peux vous proposer une glace en octobre. Merci les gazs à effet de serre. Pourvu que ça dure….

Vous avez longtemps attendu ce nouvel article et pour récompenser la patience de mes 3 followers comme on dit dans le jargon, j’ai une petite surprise. 

Vous vous languissez d’elle, on me la réclame à corps et à cris, je vous annonce le grand retour, et par la grande porte, de la BELLE-MERE, celle par qui tout arrive.

Cela s’est passé il y a quelques mois, lors d’un week-end où je recevais donc les parents du coloc (encore). Bref, on avait sûrement plus rien à se dire, puisque dans l’après-midi, la belle amère sort ses mots croisés (le figaro… je sais, c’est une honte, mais elle va pas à la manif pour tous, alors que voulez-vous, je me contente de faire des lunettes et des moustaches sur toutes les pages, et on en parle plus!). Et comme pour écrire, il faut un crayon, TADAM :

 

IMG_8531

 

The stylo DUREX, mes amis.  Je dirais même plus : DUREX, love sex, le stylo que personne n’a, mais que tout le monde rêve d’avoir, parce que c’est trop trop swag !! D’un coup j’ai voué une admiration sans borne à ma belle amère,  enfin jusqu’à ce que je l’imagine  en Emmanuelle 4 et mon beau-père en Rocco Siffredi (attention : si tu cherches qui c’est sur la toile, tu vas te retrouver avec quelques encombrants dans ta boîte mail. Je t’aurai prévenu !)

Je vous épargne nos mines stupéfaites et perplexes…. les « ben, mamy c’est quoi ce stylo ? »

Ce serait son pharmacien qui lui aurait offert. Il faudra leur expliquer le placement de produit, et la cible marketing chez durex. Tel que c’est parti, ils sont pas prêts de les vendre leurs capotes goût fraises des bois. Je me mets à la place du pharmacien, si il file ses crayons à une jolie jeune fille, on va le prendre pour un pervers. Alors, forcément, il préfère en remplir les sacs des mamys, discrètement entre les suppositoires à la glycérine, le fixodent et le doliprane.  Ah le futé !

Voici donc pour votre plus grand plaisir encore un, le nougat glacé et son coulis (fruits rouges de temps en temps, mais cette fois-ci cerise)

 

 

 

Nougat glacé
Serves 8
Write a review
Print
Prep Time
1 hr
Prep Time
1 hr
Ingredients
  1. 4 blancs d'oeuf, soit environ 120g
  2. 110 g de miel
  3. 50g + 50 g de sucre
  4. 20 g de glucose
  5. 450 g de crème fleurette
  6. 75 g de pistaches
  7. 75 g de noix de Pécan
  8. 75 g d'amandes
  9. 1 cuillère à café d'extrait de vanille
  10. pour le coulis : fruits frais ou surgelés de votre choix mixés avec un filet de citron et sucré au goût
Instructions
  1. Mettez les noix, les amandes et les pistaches sur une plaque allant au four et torréfiez une dizaine de minutes à 180°C environ.
  2. Faites un caramel dans une casserole avec 50 g de sucre. Quand votre caramel est brun clair, versez les fruits torréfiés dans la casserole, remuez pour bien enrober les fruits secs. Etalez sur un silpat et laissez refroidir.
  3. Dans un même temps, faites un deuxième caramel, avec cette fois-ci le miel, les autres 50g de sucre et le glucose, et, commencez à battre vos blancs en neige dans lesquels vous versez 1 cc de sucre en poudre.
  4. Quand le sirop atteind 121°C, versez-le en filet sur les blancs tout en continuant à fouetter et ce jusqu'à complet refroidissement. (on obtient une meringue italienne).
  5. Incorporez délicatement les fruits secs.
  6. Montez la crème fleurette en chantilly avec la cc d'extrait de vanille.
  7. Incorporez la chantilly au premier appareil.
  8. 2 options : verser dans un moule à cake dont vous avez tapissé le fond de film étirable (facilite le démoulage) ou bien dans des empreintes silicones pour des parts individuelles (idem film etirable pour faciliter démoulage, la préparation étant moelleuse elle est délicate à démouler)
  9. Laissez prendre au congélateur.
  10. Mixez les fruits du coulis avec ou non le filet de jus de citron, ajustez la teneur en sucre.
Occupe-toi de tes oignons http://www.occupetoidetesoignons.com/

 

 

No Comments »

 

CHIPS DE KALE

 

 

Kale

 

Le kale pour les nuls…il s’agit d’un légume feuillu de la famille des crucifères aux vertus diététiques nombreuses et incontestables, calcium et vitamine C à tous les étages, et en plus il est goutu le bougre ! C’est pas les américains qui vous diront le contraire ils le consomment sous toutes ses formes et lui vouent une admiration sans limite à tel point que Kale est le nouveau prénom en vogue outre-Atlantique. En tout cas, ça m’a permis de découvrir un nouveau légume. 

 

Kale-Bundle

 

 

On peut trouver du kale maintenant en France, la preuve en est, j’ai eu le mien chez carrepif marketos, ils ne l’ont surement pas fait exprès mais c’était une bonne idée, d’ailleurs tous les anglais du coin étaient du même avis que moi puisqu’ils en ont été dévalisés plusieurs semaines d’affilée.

J’ai choisi une variante disons « originale » de préparation : les chips. Je les sers en apéritif, c’est surprenant, croustillant, bon (toujours quelques récalcitrants face aux légumes…mais globalement un bon accueil), ça fait manger de la verdure, et c’est plus léger que les caouètes avant de passer à table.

CHIPS DE KALE
Write a review
Print
Prep Time
20 min
Total Time
30 min
Prep Time
20 min
Total Time
30 min
Ingredients
  1. un bouquet de kale
  2. de l'huile d'olive
  3. sel et poivre
  4. graines de sésame (facultatif, mais je pense intéressant)
Instructions
  1. Passez le kale sous l'eau froide et essuyez-le.
  2. Préchauffez le four à 140ºC.
  3. A l'aide d'une paire de ciseaux, découpez le long de la grosse tige pour ne garder que la partie feuillue du légume.
  4. Détaillez en gros morceaux, et arrosez-les feuilles d'un bon filet d'huile.
  5. Salez, poivrez et remuez avec vos mains pour que l'huile, sel poivre soient bien répartis. Ajoutez vos graines de sésame si vous en mettez.
  6. Répartissez sur une plaque à four et enfournez pour 15 à 20 minutes environ. On les sort avant qu'elles ne brunissent (voir arrière-plan sur la photo ;-0 )
Occupe-toi de tes oignons http://www.occupetoidetesoignons.com/

 

1 Comment »

 

STICKY TOFFEE PUDDING

 

 

IMG_8333

 

 

Gâteau moelleux aux dattes. Dessert mythique outre-Manche, qui se sert chaud-tiède avec sa sauce butterscotch (caramel au beurre). Un poil ringard, comme Frédéric François, mais tellement bon (pas Fred, hein, le gateau). Fred étant à la chanson française ce que le sticky toffee pudding est à la gastronomie britannique : un monument chaud et moelleux à la fois …..Figurez-vous que ma fille a un prof de musique, qui s’est mis en tête de faire chanter « laisse-moi vivre ma vie » à une classe de 5ème…???????je vous mets l’original pour que vous compreniez……le désarroi……(j’ai mis une soirée à me rendre à l’évidence !!)

 

 

J’essaye encore de comprendre l’intérêt pédagogique de la démarche, vraiment je m’interroge…..comment une chanson qui tourne en boucle dans les maisons de retraites, dont les paroles suintent et l’interprète aussi…pourrait enthousiasmer des gamins de 12 ans ? Quand au prof de musique, plusieurs cas de figure se présentent :

  1.  c’est de la provoc, auquel cas je lui enverrai bien le dernier cd de François Valéry ?
  2.  ce mec est un imposteur, il n’est pas prof, l’a pas eu son diplôme et de frustration est devenu un dangereux psychopathe
  3. il a perdu un pari le soir du nouvel an avec ses potes
  4.  après une enfance tranquille et très très très paisible passée auprès de sa grand-mère, il s’est dit qu’il serait prof de musique, comme ça, un dimanche en mangeant du cake avec mamy et en écoutant Frédéric François
  5. sa femme l’empêche d’écouter sa chanson favorite à la maison, du coup il l’écoute au boulot !
  6. il a été enfermé dans une cave pendant 30 ans avec Natacha Kampush, et ils n’avaient qu’un disque à passer sur le manche-disque.

J’aimerai bien le rencontrer pour discuter……et bordel, rendez-nous Richard Gotainer, au moins ça peut s’écouter ou à défaut faire marrer !

 

C’était donc le monument de la chanson française, et pour votre plus grand plaisir le monument des desserts anglais (en vrai il y en a beaucoup d’autres, du carrot cake en passant par le christmas pudding, sans oublier les scones),  j’ai nommé le sticky toffee pudding. Il se déguste plus en automne/hiver qu’au printemps, mais ça vous laissera le temps de vous procurer l’ ingrédient clé de cette recette :  le black treacle (mélasse, que vous pouvez trouver en magasin bio). Ce dessert peut se préparer à l’avance, il n’en sera que meilleur, vous pouvez également le congeler sans problème avec la sauce.

 

INGREDIENTS :

le cake :

  • 225g de dattes
  • 175g d’eau bouillante
  • 1 cuillère à café d’extrait de vanille
  • 175g de farine à levure incorporé sinon vous ajoutez 1 cuillère à café de levure chimique
  • 1 cuillère à café de bicarbonate de soude
  • 2 oeufs
  • 85g de beurre demi-sel à température ambiante voir mou
  • 140g de sucre démérara (canne blond pour moi)
  • 2 cuillères à soupe de black treacle (mélasse)
  • 100ml de lait
  • 1 à 2 poignées de noix de pécan hachées grossièrement
  • crème fraîche pour servir (optionnel)

la sauce :

  • 175g de sucre muscovado léger (cassonade blonde pour moi)
  • 50g de beurre
  • 255ml de crème liquide entière
  • 1 cuillère à soupe de black treacle (mélasse)

 

PREPARATION :

  1. Dénoyautez les dattes et coupez-les en petits morceaux, faites-les tremper dans l’eau bouillante pendant environ 30 minutes.
  2. Préchauffez le four à 165ºC (si chaleur tournante, plus sinon).
  3. Mixez grossièrement ou écrasez à la fourchette les  dattes et l’eau de trempage. Ajoutez à cette purée l’extrait de vanille.
  4. Beurrez et farinez vos moules ou ramequins. Je les ai fait cuire dans des moules à muffins en silicone.
  5. Pendant que les dattes trempent, préparez l’appareil à gâteau. Mélangez le beurre et le sucre dans un bol, jusquà obtenir un mélange crémeux.
  6. Ajoutez les oeufs battus petit à petit en remuant bien. Puis la mélasse. Enfin tamisez ensemble la farine, le bicarbonate et la levure au dessus du bol. Mélangez délicatement l’appareil avec une spatule ou grande cuillère pour incorporer les ingrédients.
  7. Versez le lait, la purée de dattes et les noix de pécan, et mélangez de nouveau.
  8. Versez la pâte dans vos moules et enfournez pour 20/25 minutes. Ils doivent être bien montés et fermes à la sortie du four. Laissez-les 5 minutes encore dans les moules avant de les démouler sur une grille.
  9. Pendant la cuisson préparez la sauce : portez à ébullition sur feu moyen le beurre, le sucre et la moitié de la crème , en remuant constamment. Quand le sucre est dissout ajoutez le black treacle (mélasse). Laissez cuire encore 2 ou 3 minutes jusqu’à obtention d’un caramel riche tout en remuant. Hors du feu, ajoutez le reste de crème.
  10. Démoulez, et placez vos gâteaux dans un plat à gratin, puis piquez-les avec un pic ou cure dent, versez  la sauce dessus. Laissez reposer à température ambiante.
  11. Avant de les servir passez-les une quinzaine de minutes au four. Servez avec de la crème fraîche ou rien.